Pour la finale, il faut arriver en haut de la tour !

Savoir pourquoi tu es fait et ce que tu veux faire plus tard, c’est galère. Tu n’es pas le premier, et surement pas le dernier. Au cours des 5 prochains jours, je vais t’écrire une histoire inspirante qui t’aidera à y voir plus clair. C’est une histoire romancée et imaginaire. Quelle que soit ton vécu, j’aimerais que tu t’imagines être le personnage principal.  Je l’ai lue pendant mes études et elle m’a beaucoup marqué. Je m’en suis inspiré et je l’ai adapté. Elle a été écrite par un personne que j’admire beaucoup.

Une récompense royale

Il était une fois, dans un pays lointain, un roi puissant et aimé, mais rattrapé par l’âge. Il savait que la vie ne lui laissait que quelques années, et il n’avait pas de descendance. Aussi décida-t-il de choisir un homme ou une femme méritant de son royaume, même s’il n’était pas de sang royal, pour lui succéder. Il organisa un grand concours pour les 3 millions de d’habitants du royaume. Pour de multiples raisons, seuls 10.000 candidats se présentèrent. Et suite à une sélection aux curieuses tournures, seuls 1.000 prétendants participèrent aux épreuves. De match en match, la sélection s’affina. Course à pied, lancer de marteaux, traite des animaux, épreuve du feu, jeux de mémoire, combats à l’épée, énigme, et même, une épreuve de cuisine… En fin de tournoi, 3 candidats devaient affronter la dernière épreuve :

Il fallait rejoindre le roi qui se trouvait au sommet d’une tour de 10 étages, en moins d’une minute.

Les candidats

Le premier candidat, habitué à ce genre d’exercices, fit un calcul simple : il faut au moins 8 secondes par étage, même pour un champion… Soit 80 secondes au minimum ! Il hurla au scandale : l’épreuve était irréaliste… Il refusa de concourir !

Le deuxième candidat, se sentant capable de battre tous les records, s’y risqua. Il atteignit le 5ème étage au bout de 40 secondes. Il ne restait que 20 secondes et il n’était qu’à la moitié. Ceci confirma les dires du premier. Il abandonna !

Le troisième candidat se lança ! Moins agile que son prédécesseur, il atteignit le 5ème étage en 42 secondes. L’issue paraissait illusoire, mais contre toute attente, il poursuivit sa course vers le 6ème étage ! Les spectateurs commencèrent à ricaner. Tout le monde le trouvait ridicule… Il continua le cœur vaillant, imperturbable…

Un petit groupe, subjugué par sa détermination l’acclama, non pour sa compétence, mais pour son attitude… 10 secondes plus tard, il atteignit le 6ème étage. Il restait encore 4 étages à parcourir en 8 secondes… Impossible !

Impossible ?

Soudain, une corde tendue l’intrigua : il s’y accrocha… Immédiatement, un dispositif de levage lié à une poulie se mit en marche comme un véritable ascenseur. La mécanique le mena au sommet de la tour en 7 secondes. Le roi, qui visiblement n’attendait que lui, l’accueillit avec un sourire complice. Il se serrèrent dans les bras, sous les acclamations de la foule en délire…

Cette histoire m’a beaucoup aidé. Je souhaite à présent qu’elle t’aide toi. Ne cherche pas les incohérences mais laisse-toi toucher par la détermination du dernier candidat : il a beaucoup à nous apprendre. Ce dernier candidat, c’est toi. C’est toi qui va réussir à atteindre tes objectifs, c’est toi qui va arriver au sommet de la tour. En étant plus terre à terre, je dirais “c’est toi qui va décrocher ce job dont tu rêves, c’est toi qui va décrocher cette formation, c’est toi qui va avoir la vie professionnelle que tu souhaites”. Ne soit pas comme les autres candidat.e.s : soit ils abandonnent après un simple calcul, soit ils tentent l’expérience, et renoncent quelques pas avant la solution, en évoquant une conclusion «logique».

C’est toi qui va réussir à atteindre tes objectifs, c’est toi qui va arriver au sommet de la tour – Histoire inspirante

Le dernier candidat n’était pas plus prédestiné que les autres à gagner. C’est son état d’esprit qui a fait la différence. Malgré des circonstances défavorables, malgré des débuts difficiles et un environnement pessimiste, malgré les désapprobations et les ricanements, je t’encourage à aller jusqu’au bout de tes projets. Des cadeaux cachés se trouvent sur le chemin que tu prends, comme cette poulie au moment ou tu t’y attends le moins.

Tu projettes de parler une langue étrangère couramment, de changer d’orientation, de mincir de quelques kilos, de faire une formation de haut niveau, de faire un métier manuel ou de prendre la parole en public… Bref de fournir des efforts qui te paraissent insurmontables aujourd’hui, à cause d’un blocage, d’un manque de temps, d’un environnement négatif, d’une carence d’énergie… tu es au bon endroit 🙂

J’aimerais que tu me dises ce que t’inspire cette histoire. Comment-cette histoire va t’aider pendant cette période ? Quel est ton objectif en haut de la tour ?
Et si cette histoire peut inspirer un(e) copain(e), partage là !

Pour la suite de l’histoire, c’est par ici : suite de l’histoire

Catégories : Mon Projet

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *